Membre de l’Union Européenne depuis 2013, la Croatie rejoindra l’espace Schengen le 1e janvier 2023 et abandonnera du même coup la kuna pour adopter la monnaie unique européenne, l’euro. Alors que la Roumanie (19 millions d’habitants) et la Bulgarie (6,5 millions d’habitants) qui attendent leur validation depuis plus de 10 ans vont devoir encore attendre à cause du veto mis par l’Autriche le 8 décembre 2022 à cet élargissement, la Croatie (3,9 millions d’habitants) deviendra le 27e pays membre de l’espace Schengen dans lequel plus de 400 millions de personnes peuvent voyager librement, sans contrôles aux frontières intérieures, et le 20e à adopter l’euro.

« L’intégration de la Croatie dans Schengen va bénéficier à tout le monde, les citoyens, l’économie, la Croatie et l’UE », s’est réjoui le ministre croate de l’Intérieur Davor Bozinovic.

D’un autre côté, les Pays-Bas, autre Etat membre hostile à l’entrée de la Bulgarie dans Schengen indique que le pays nourrit des inquiétudes concernant la corruption et les droits humains en Bulgarie, membre de l’Union Européenne depuis 2007.

« Je voterai aujourd’hui contre l’élargissement de Schengen à la Roumanie et la Bulgarie » a fait savoir le ministre autrichien de l’Intérieur Gerhard Karner, s’appuyant sur le fait que son pays enregistre une forte hausse de demandes d’asiles, et craint qu’une levée de contrôles aux frontières avec ces deux pays favoriserait encore l’arrivée massive de migrants.

Alors que l’entrée dans l’espace Schengen concerne aussi des obligations des pays membres à adopter une politique rigoureuse de contrôle aux frontières extérieures, la Croatie est accusée par plusieurs organismes de défense des droits humains, dont Human Rights Watch et Amnesty International de refuser le droit d’asile et de mener des expulsions collectives et des refoulements violents.

L’espace Schengen qui fonctionne comme un espace unique en matière de voyages internationaux et de contrôles frontaliers, où le franchissement des frontières intérieures s’effectue librement, sans passeport, est un groupe de 27 Etats européens ayant aboli les contrôles à leurs frontières communes, dont 23 Etats membres de l’Union Européenne et 4 Etats associés membres de l’Association Européenne de Libre-Echange – AELE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

HAITI | Quatorze (14) policiers assassinés dans moins d’un mois par des gangs armés

[...] depuis l’ascension au pouvoir du premier ministre de facto Ariel Henry, les bandits …