La jeune star haïtienne, Melshie Daëlle Dumornay a été devancée par une jeune footballeuse prometteuse française d’origine guadeloupéenne, Laurina Fazer au prix de meilleur espoir féminin de la D1 Arkema décerné par l’UNFP, dimanche 15 mai dernier. Étant donné qu’on a tendance prioriser les joueurs.ses buteurs.euses, donc pour certain, l’haitienne Melshie Daelle Dumornay devrait remporter les prix. Mais jetons un oeil aux statistiques intéressantes de la talentueuse footballeuse française.

Il y a des lignes statistiques dans le football qui ne sont pas vraiment visibles dans le jeu mais pourtant très importantes dans la performance individuelle d’un.e joueur.se. Par exemple, on n’a pas souvent mis l’accent sur le taux de passes réussies d’un.e footballeur.euse, cependant, c’est un paramètre qui compte énormément dans la qualité d’un joueur en  poste de milieu de terrain.

Melshie face à Laurina, une bonne gestionnaire de balle

Si Melshie Daëlle Dumornay s’est fait distinguer par ses qualités offensives, Laurina a pourtant fait montre de ses qualités défensives et de relance. En effet, la jeune milieu et internationale haïtienne a marqué 5 buts et délivré 5 passes décisives contre une seule passe décisive pour la pépite guadeloupéenne.

Melshie est réputée pour être une joueuse remuante et active donc elle prend beaucoup d’initiatives dans le jeu. Ces dernières années, elle s’est présentée comme une meneuse de jeu au lieu d’un milieu relayeur ou milieu organisateur. Pour sa première saison, elle n’a pas été  dans sa meilleure forme puisqu’elle a perdu un bon nombre de ballons et a manqué de présence les duels. Sur 46 dribbles tentés, le joyau haïtien a réussi 26 soit une moyenne de 53.06 %.  En ce qui a trait aux passes, elle a réussi 66.33 % des 288 passes qu’elle a tentées. Autres statistiques intéressantes, la métronome du Stade de Reims, a gagné 77 sur 144 duels, soit une moyenne de 54.61%.

Quant à la jeune milieu de terrain prometteuse guadeloupéenne de 19 ans, elle présente des qualités dignes d’une milieu de terrain complète et très disciplinée. La révélation de D1 Arkema française possède un profil varié de milieu sentinelle, milieu récupérateur, meneuse  de jeu en retrait ou milieu organisatrice. Laurina est une excellente conservatrice et manieuse de balle. Elle a réussi 17 sur 19 dribbles tentés, soit une moyenne de 89.47 %. Elle a 230 passes sur 267 tentatives, soit une moyenne de 86.14%. L’étoile montante du football guadeloupéen est également une excellente ratisseuse de balle. Elle a gagné 34 sur 55 duels, soit une moyenne de 61.82%.

L’important dans le jeu de Laurina, c’est qu’elle est à la fois efficace dans le jeu court et le jeu long.  Elle a une moyenne de 88.35 %  de passes courtes réussites avec 83.33% de passes longues réussies. En conclusion, le prix de meilleur espoir féminin de la D1 Arkema récompense la jeune joueuse la plus épatante dans quel que soit le poste. Alors une gardienne comme une défenseuse pouvait aussi remporter ce prix.

Stanley LEANDRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

FRANCE | D’éventuelles coupures d’électricité attendues cet hiver sur toute la France

La distribution un peu perturbée du gaz russe au reste de l'Europe a prévu de créer des si…