La joueuse de tennis Naomi Osaka a fait ses adieux à Indian Wells lorsqu’elle a été dépassée par la Russe Veronika Kudermetova par 2 sets à 0 (0-6 et 4-6), aux premières heures de ce dimanche. Toujours dans le premier set, le Japonais s’est offusquée d’un fan dans les tribunes et a fini par fondre en larmes, visiblement ébranlée par ces insultes.

Osaka s’est plainte à l’arbitre en deux instants : juste après avoir été offensée et dans l’intervalle entre les matchs, lorsqu’elle a pleuré à cause de ce qui s’est passé. La spectatrice aurait dit : « Naomi, tu es nulle. »

À la fin du match, la Japonaise est allée au micro pour expliquer ce qui s’était passé et n’a plus pu retenir ses larmes. Osaka a rappelé un épisode similaire qui est arrivé aux sœurs Williams en 2001.

« Pour être honnête, j’ai déjà été harcelée, ça ne me dérange pas vraiment. Mais être insultée ici… J’ai regardé une vidéo de Vénus et Serena (Williams) insultées ici, et si vous ne l’avez jamais regardée, vous devriez. Je ne sais pas pourquoi, mais cela m’est venu à l’esprit et m’est revenu encore et encore. J’essaie de ne pas pleurer », a-t-il déclaré.

En 2001, Venus Williams et son père, Richard, ont été hués alors qu’ils s’asseyaient pour regarder la finale entre Serena et Kim Clijsters. À l’époque, la joueuse de tennis Elena Dementieva a laissé entendre que son père « décidait » des rencontres entre les sœurs sur les courts. Peu de temps après, Venus a fini par quitter la scène de la compétition en raison d’une blessure. Dans la décision, Serena Williams a également été la cible de huées, même après avoir remporté le titre. Le duo a pris au moins 14 ans du tournoi en raison du boycott.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

JUDO | Haïti remporte 8 médailles à l’US Open 2022

Cette magnifique prestation de la délégation haïtienne dans ce championnat confirme la bon…