15 août 2023 – Cela fait maintenant deux ans que les talibans ont pris le contrôle de l’Afghanistan, période au cours de laquelle ils ont imposé l’assaut le plus complet, le plus systématique et le plus inégalé contre les droits des femmes et des jeunes filles. Avec plus de 50 décrets, ordonnances et restrictions, les talibans n’ont épargné aucun aspect de la vie des femmes, aucune liberté. Ils ont créé un système fondé sur l’oppression massive des femmes qui est, à juste titre, largement considéré comme un apartheid du genre. 

Le travail d’ONU Femmes en Afghanistan est ancré dans notre relation avec les femmes afghanes. Je les ai entendues à plusieurs reprises, y compris lors de ma mission en Afghanistan au début de cette année. Elles m’ont expliqué, ainsi qu’au reste du monde, en quoi ces actions sont injustifiées, cruelles et, en fin de compte, vont à l’encontre du but recherché. Elles affaiblissent les femmes et les filles d’Afghanistan, ainsi que le peuple afghan qui se voit privé de sa contribution.

Cette violation flagrante des droits fondamentaux pour lesquels la communauté internationale a proclamé sans ambiguïté son engagement est un préjudice pour chacun d’entre nous au sein de la famille humaine. Ce sont nos sœurs. Elles souffrent. Nous ne pouvons et ne devons pas accepter cela. Cela doit cesser maintenant.

Malgré ces difficultés, les femmes afghanes me disent également qu’elles n’abandonneront pas et qu’elles ne se laisseront pas abattre. Elles continueront à mener la lutte contre leur oppression. Dans les circonstances les plus hostiles, elles dénoncent les violations, fournissent des services de secours, possèdent et gèrent des entreprises et dirigent des organisations de femmes. Leur courage doit nous inciter à agir davantage, leur exemple à redoubler de détermination.

J’appelle tous les acteurs à se joindre à nous pour soutenir les femmes afghanes de toutes les manières possibles, en faisant entendre leur voix, en mettant en avant leurs priorités et leurs recommandations, en finançant les services dont elles ont si désespérément besoin, en soutenant leurs entreprises et leurs organisations. J’exhorte la communauté internationale à continuer à exercer toutes les pressions et à utiliser tous les moyens à sa disposition pour faire pression en faveur du changement, notamment en répondant à l’appel de la communauté humanitaire et en finançant intégralement l’appel humanitaire pour l’Afghanistan.

J’exhorte les talibans à reconsidérer leur position et à évaluer le coût de ces actes pour le présent et l’avenir de l’Afghanistan. Et je réitère l’engagement inébranlable d’ONU Femmes envers les femmes et les filles d’Afghanistan.

Sima Bahous
Directrice Exécutive d’ONU FEMMES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

ETATS-UNIS | 49 fusillades enregistrées depuis janvier 2024

À eux seuls, les habitants des États-Unis possèdent près de la moitié des armes à feu déte…