Les Nations Unies ont déclaré jeudi qu’environ 89 000 femmes et filles ont été tuées en 2022 dans le monde.

Selon le rapport de l’ONU, il s’agit du chiffre de féminicides le plus élevé enregistré au cours des deux dernières décennies. La majorité de meurtres de femmes et de filles, environ 20 000, a eu lieu en Afrique, suivie par l’Asie.

Le rapport publié conjointement par l’ONUDC et ONU Femmes, montre que près de 89 000 femmes et filles ont été tuées en 2022, soit le chiffre annuel le plus élevé enregistré au cours des deux dernières décennies, ce qui indique que le nombre d’homicides commis contre des femmes n’est pas en baisse. La plupart des meurtres de femmes et de filles sont motivés par leur sexe. En 2022, 55 % des meurtres de femmes (environ 48 800) ont été commis par leur partenaire intime ou d’autres membres de leur famille. Cela signifie qu’en moyenne, chaque jour, plus de 133 femmes ou filles ont été tuées par un membre de leur propre famille.

Le communiqué de l’ONU femme ajoute que « Cette année a enregistré le plus grand nombre de meurtres intentionnels de femmes et de filles au cours des deux dernières décennies, et les femmes et les filles de toutes les régions du monde sont touchées par ce type de violence sexiste. La disponibilité mondiale de données sur les meurtres liés au genre augmente progressivement. Cependant, d’importantes lacunes subsistent en matière de données pour mieux comprendre les meurtres sexistes de femmes et de filles dans la sphère publique et contre les femmes à haut risque, comme les femmes politiques, les défenseuses des droits humains et les journalistes. En veillant à ce que chaque victime soit comptée, nous pouvons garantir que les auteurs des crimes soient tenus responsables et que justice soit rendue. En améliorant la compréhension de tous les types de meurtres de femmes et de filles liés au genre, nous pouvons renforcer la prévention et améliorer les réponses. »

Comme on peut le lire sur la pancarte de la photo illustrant cet article, on ne naît pas femme, on en meurt et il est grand temps que cela cesse! C’est ce que les femmes crieront de nouveau le samedi 25 novembre, lors des actions mondiales dans le cadre de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes.

KAUF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

ETATS-UNIS | 49 fusillades enregistrées depuis janvier 2024

À eux seuls, les habitants des États-Unis possèdent près de la moitié des armes à feu déte…