Voilà que nous sommes de nouveau secouées par un acte barbare, fruit de la mentalité patriarcale et misogyne, qui se donne le droit de tuer les femmes qui ne mettraient pas au monde des mâles, même si ce n’est pas elles qui choisissent le genre du bébé à naitre!

Goljamin Najafi, un femme kurde de 46 ans, mère de 3 fillettes, a été assassinée par son mari dans la province de Kermanshah pour ne pas avoir mis au monde des garçons. Ce féminicide a eu lieu à Gahwareh, un district de la ville de Dalahu, au Kurdistan iranien.

Selon le rapport reçu par l’Organisation des droits de l’homme Hengaw, ce meurtre s’est produit le dimanche 10 juillet 2022, et après 8 jours, Hengaw a rapporté cette nouvelle comme première source.

Les sources de Hengaw ont rapporté que Goljamin Najafi, qui est la mère de trois filles, était toujours humiliée et harcelée par son mari sous prétexte de ne pas donner naissance à des garçons, alors Goljamin a dû quitter la maison de son mari et se rendre chez son père.

Selon les informations disponibles le jour de l’incident, Ali Agha Rezaei, le mari de Goljamin, s’est rendu chez son beau-père et l’a ramenée à la maison, et le même jour, il a tué sa femme avec un objet lourd.

Des sources informées ont déclaré à Hengaw qu’Ali Agha avait mis en scène le corps de sa femme sur une route isolée et lui avait écrasé le crâne avec une voiture, et a affirmé plus tard que la portière de la voiture avait été ouverte pendant la conduite et que Goljamin avait été éjectée et que sa tête était restée sous le pneu arrière de la voiture (camionnette Nissan).

Il convient de mentionner qu’Ali Agha Rezaei a été arrêté par les forces de police ces derniers jours.

Hengaw

KAF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

SYRIE | Dans le camp al-Hol, les enfants apprennent à torturer et à tuer

L’opération anti-EI menée par les forces arabo-kurdes dans le camp al-Hol se poursuit depu…