Haïti est effectivement la nouvelle Somalie de l’Amérique. C’est la lecture qui a été faite d’Haïti dans un éditorial daté du 25 juin 2021 dans le journal dominicain Listín Diario.

Cet article qui dépeint sans trop grande fidélité la situation actuelle d’Haïti, – il faut bien sûr plus de matières pour appréhender et cerner ce chaos sans précédent qui règne dans ce pays – précise que Haïti remplit toutes les conditions qui ont fait du pays africain, la Somalie, un Etat failli, coincé dans d’interminables conflits internes depuis environ trente ans.

Ce parallèle entre Haïti et la Somalie dévoile une certaine créativité de la part du rédacteur qui, évitant parfois de parler directement d’Haïti, se contente de décrire la Somalie.

Dans la Somalie d’origine, les gangs armés imposent leurs lois, la pauvreté extrême, l’insécurité des citoyens et alimentaire règnent, il n’y a pas d’eau potable, ce qui pousse ses nombreux citoyens à chercher refuge dans d’autres pays.

Cet article ne manque pas non plus de toucher le secteur politique, le gouvernement actuel plus précisément en ajoutant que Haïti est mené aujourd’hui par un gouvernement illégitime, rejeté par divers secteurs de la vie nationale dont l’Eglise Catholique, et que ce pays est plongé dans une instabilité politique, économique et sociale qui inquiète au plus haut point les Nations Unies, tout en présageant une intervention des forces onusiennes si le situation persiste.

Et à la fin de l’article, l’auteur n’a pas non plus hésité à exprimer sans langue de bois ses profonds mépris pour Haïti, question d’exclure toute possible comparaison entre les deux pays partageant l’île. Il profite aussi pour alarmer le gouvernement et le peuple dominicain pour ne pas avoir suffisamment conscience de la situation d’Haïti aujourd’hui en les invitant à voir Haïti comme ce qu’il est réellement.

Ici, nous ne semblons pas voir Haïti comme ce qu’il est, la nouvelle Somalie de l’Amérique, et c’est peut-être pour cela que nous n’avons pas encore été en mesure de mettre nos barbes à la trempe… juste au cas où.

Joseph LEANDRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

SYRIE | Assassinats en série à DEIR-EZ-ZOR

Au cours des 2 dernières semaines, un médecin, 2 civils, 2 membres de sécurité intérieure …