Cher Président Biden, il y a 17 ans, j’étais soldat américain et j’ai été envoyé à la guerre en Irak. En novembre 2004, j’ai fait la bataille de Fallujah. Plus de trois décennies se sont écoulées, mais je me souviens des bombes, des explosions, du sang et de la mort comme si c’était hier.

Dans la fumée et des éclats d’obus, moi, un Américain cubain, un médecin de combat au service de mon pays d’adoption, j’ai aidé des soldats américains blessés et j’ai fermé les yeux de jeunes Marines morts. Je crois que ce que j’ai fait, ce que j’ai vécu, me donne le droit de vous écrire, d’ouvrir mon cœur, voire vous supplier.

Aujourd’hui, je continue de servir les États-Unis. Mais ma mission ces jours-ci ne passe pas par la guerre mais par la paix. Je suis professeur d’espagnol dans un lycée de Seattle, Washington. Au cours des dernières années, beaucoup de mes étudiants m’ont accompagné pour visiter Cuba. Voir ces jeunes Nord-Américains partager, chanter et rire avec de jeunes Cubains, c’est le plus beau cadeau que quelqu’un comme moi puisse recevoir; fils de Cuba et des États-Unis.

Oui, Monsieur le Président, Cuba et les États-Unis sont comme ma mère et mon père. Je suis né et j’ai grandi à Cuba. Sur cette île, j’ai rencontré mon premier amour. Des années plus tard, aux États-Unis, j’ai fondé une famille. Ici, j’ai réussi à réaliser mes rêves les plus chers. Ma vie, comme celle de tant de Cubano-Américains et d’immigrants, tourne autour et se nourrit de la terre où je suis né et celle où j’ai été accueilli en tant que fils. Il n’y a pas de contradiction à avoir deux pays et à vouloir le meilleur pour les deux.

C’est pourquoi, en octobre 2020, en pleine campagne présidentielle, nous vous avons envoyé une pétition. À ce moment-là, nous vous avons demandé, en arrivant à la Maison Blanche, d’abroger les sanctions qui pèsent sur le peuple cubain. Nous étions motivés par la foi et l’espérance. Vous avez promis de lever les mesures anti-familiales imposées par Trump; C’est pourquoi nous avons apporté tout notre soutien à sa candidature.

Sous la présidence de Donald Trump, les sanctions économiques contre le peuple cubain se sont intensifiées. Au milieu de la pandémie de Covid-19, Trump a limité et interdit les transferts d’argents vers les familles  à Cuba. En outre, il a poursuivi les navires de carburant qui approvisionnaient l’île.

C’était comme si nous vivions dans une réalité alternative macabre. Alors que le coronavirus a laissé une traînée de douleurs et de morts aux États-Unis et dans le monde, Trump a insisté pour couper l’électricité des maisons et des hôpitaux sur l’île. Tandis que la planète criait à la solidarité et à la coopération, le président des États-Unis a persécuté les brigades médicales cubaines. Alors que l’humanité essayait de trouver un répit, Trump a étouffé le peuple cubain.

Président, nous sommes conscients des priorités et des défis auxquels vous êtes confronté en tant que président. Avec humilité et respect, nous pensons que l’une de ces priorités doit être de modifier la politique brutale et obsolète des États-Unis à l’égard du peuple cubain. Les restrictions actuelles punissent les Américains, les Cubains américains, les Cubains et les gens du monde entier. En période de pandémie, les considérations politiques doivent céder la place aux considérations humaines.

Cher Président, il y a des années, dans la guerre, j’ai aidé de jeunes soldats qui auraient pu être vos enfants ou les miens. J’ai vu mourir des camarades d’armes qui étaient comme des frères. J’ai tenu la main des morts. J’ai élevé une prière à Dieu et fermé les yeux de mourants. Président Biden, j’ai le droit de vous demander, de vous implorer: venez au secours de mes frères et sœurs de l’île! Levez les sanctions qui pèsent sur le peuple cubain! Pour l’amour de Dieu! Brisez ces murs et construisez des ponts! Des ponts d’amour!

Carlos Lazo

12 mars de 2021

Frères/sœurs, signez la pétition pour que le Président Biden lève les sanctions qui pèsent sur la famille cubaine! Suivez le lien et signez sur www.puentesdeamor.com

La version originale de la lettre à Biden est disponible en anglais sur UnivisionNews

Ecrit par Carlos LAZO

.

Traduction française Joseph LEANDRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

INTERNATIONAL | Les secours anglais et français ont-ils laissé les migrants se noyer dans la Manche?

Ensuite, [nous] avons envoyé [notre] localisation à la police française et ils ont dit: » …