La commandante générale des forces féminines kurdes YPJ, Newroz Ehmed, a déclaré que les YPJ débutaient l’année 2021 avec plus de force politique et militaire, avec une détermination et une volonté fortes alors que la région fait face à de nouvelles attaques turco-jihadistes.  

La commandante générale des YPJ (Unités de Défense des Femmes), Newroz Ehmed, a répandu au questions de l’ANF concernant les développements militaires, politiques et sociaux dans le nord et l’est de la Syrie en 2020, ainsi que la lutte des YPJ et les plans pour 2021.

Newroz Ehmed

« Le désir de notre peuple est de vivre sur ses terres librement le plus tôt possible. Bien sûr, l’année prochaine est une année importante en termes de lutte. Notre espoir est de réussir », a déclaré Ehmed. 

En tant que YPJ, vous avez eu un grand impact sur la lutte des femmes dans le monde, en particulier dans la résistance contre l’EI. Il y a eu un suivi intense et un intérêt de la part des organisations de femmes du monde entier. Cet intérêt et ce contact liés à la lutte se sont-ils poursuivis en 2020? Si oui, à quel niveau s’est-il développé? 

Quand nous regardons chaque partie du monde, le système au pouvoir intensifie de jour en jour la destruction, le massacre et la volonté des femmes, même si cela ne se voit pas beaucoup dans nos régions, car le 21e siècle a été organisé comme étant le siècle de femmes. Aujourd’hui, nous pouvons voir plus de femmes s’exprimer dans de nombreux domaines. Pour cette raison, les attaques augmentent, bien sûr. Par conséquent, nous pouvons voir cette prise de conscience et ces développements dans de nombreuses régions du monde. Nous avions des plans pour atteindre les femmes qui luttent et résistent, s’organisent ou veulent s’organiser dans le monde. Cette situation s’est encore développée pendant notre guerre contre l’État islamique. Encore une fois, nos activités se sont poursuivies dans ce sens. La participation de femmes de nombreuses régions du monde et d’autres pays se poursuit. Elles prennent leur place dans les rangs du YPJ. Cette question suscite un grand intérêt. 

Cette année, nous avions un plan pour atteindre ces cercles. Cependant, les attaques d’invasion en développement, les menaces qui pèsent sur la région et les maladies dans le monde nous ont également empêchés de développer ces travaux. En d’autres termes, il y avait des obstacles pour atteindre tout le monde. Celles qui voulaient venir dans notre région ne pouvaient pas venir pour les raisons que nous avons mentionnées. Bien sûr, cela posait un gros obstacle. Mais nous avons pu atteindre tous les continents du monde grâce aux message et à la technologie. Bien sûr, ce n’est pas au niveau souhaité et nous devons mener un travail plus ferme sur cette question car c’est l’un des piliers importants de notre révolution et qu’il concerne notre révolution du Rojava. 

Le développement d’une révolution démocratique et émancipatrice est nécessaire pour le monde entier. C’est l’un des principaux domaines de devoir et de responsabilité et un travail sur lequel nous devons nous concentrer davantage. Il y a aussi des attentes dans ce sens et trop de demandes se développent. De nombreuses organisations à travers le monde expriment également cela. Dans de nombreux endroits, lorsque les femmes se sont organisées et ont rejoint la lutte pour leur liberté et leur égalité, pour défendre leur nation, elles ont révélé un grand pouvoir. Pour cette raison, nous pouvons obtenir de meilleurs résultats en maintenant plus d’organisation et d’unité. Nous y croyons également et avons des attentes dans ce sens. Nous poursuivrons nos travaux sur ces questions. 

Un rapport sur la participation des jeunes filles a récemment été publié dans différents médias. En tant que commandante des YPJ, quels sont vos commentaires sur cette nouvelle? 

Nous pouvons les commenter sur plusieurs aspects. Tout d’abord, les migrations subies après les attaques d’invasion de notre région ont causé de grands dommages à la société avec les conséquences de la guerre qui dure depuis des années. Les femmes en particulier souffrent de nombreux dommages dus aux difficultés économiques et à la pauvreté, aux perturbations de l’éducation dues aux opportunités limitées et à l’émergence d’une menace de déni et de destruction. Les jeunes femmes sont celles qui souffrent le plus. Bien sûr, nous luttons pour protéger les jeunes femmes qui sont soumises à de nombreuses pratiques et ne peuvent se défendre en raison de leur jeune âge. Non seulement le YPJ, d’autres mouvements et organisations de femmes luttent également contre cela. 

À travers la lutte contre ces pratiques et abus, les jeunes femmes participent également aux rangs du YPJ afin de se protéger et de s’exprimer davantage. Nous pouvons expliquer un aspect comme ça. Bien sûr, il y a des demandes. Mais en tant que YPJ, nous avons de la détermination. Les jeunes femmes peuvent être exposées à de nombreux abus dès leur plus jeune âge. Mais ce n’est pas une raison pour nous de les amener dans les rangs des YPJ parce qu’elles sont encore jeunes et ont besoin de se connaître et de développer leur niveau de conscience. Elles ont des besoins différents. Par conséquent, nous sommes également en contact avec des organisations de femmes. Nous avons également créé des centres spéciaux de consultation. Nous avons réalisé un travail particulier afin de renvoyer ces demandes aux sections concernées. Comme on le sait, des écoles et académies spéciales ont été ouvertes pour les jeunes femmes afin de les sensibiliser dans de nombreux domaines. (…) 

Quel est le but de la diffusion de ces nouvelles? 

Nous pouvons le considérer comme faisant partie des attaques contre les femmes. On voit aussi avec les attaques développées, en particulier avec les attaques de l’État turc occupant, que les conséquences des YPJ et des activités d’organisation des femmes ici ne sont pas tolérées. Ils essaient de nous attaquer afin de présenter le YPJ comme une organisation terroriste dans le monde. Une guerre spéciale est menée contre la société sur cette question. De nombreuses familles ont été informées de ces informations erronées, dirigées par l’État turc et faisant partie de la guerre spéciale. Ils font pression sur notre peuple en façonnant une opinion publique sur cette question. Mais notre peuple est conscient et conscient de ce problème. Et des approches plus sensibles sont nécessaires dans ces domaines. 

Nous avons révélé à de nombreuses institutions et organisations internationales notre volonté et notre décision de ne pas autoriser le recrutement de mineurs dans les rangs du YPJ. Personne ne nous a fait pression pour prendre une telle décision. Nous avons pris cette décision de notre propre gré car nous la considérons comme une nécessité et un besoin. Elles n’ont pas besoin de venir à un jeune âge et de mener une lutte armée, au contraire, Elles peuvent lutter pour cela dans différents domaines. Nous soutenons cela et nous continuerons notre lutte à cette fin. Néanmoins, nous demandons également à nos gens d’être sensibles à cette question. 

Quels sont vos projets et objectifs pour 2021? 

Bien sûr, nous traversons un processus important. L’année 2020 a produit des résultats très tristes pour notre peuple. Notre peuple a été soumis à une migration forcée. Ils ont quitté leurs maisons et leurs terres. Ils ont dû vivre comme des réfugiés sur leurs propres terres. C’est une réalité très douloureuse. Cela se produit également à Afrin, Tal Abyad, Serêkaniyê et à nouveau dans les zones où des attaques ont lieu. Les attaques et les menaces continuent d’augmenter dans toutes les régions. 

Nous avons laissé 2020 derrière nous, mais notre lutte continue. 2021 est une année importante pour notre lutte. Nous avons dévoilé les résultats dans notre évaluation de l’année 2020. Sur cette base, nous sommes prêts pour 2021 avec plus de force, de détermination et de volonté, tant sur le plan politique que militaire. Nous voyons également la conscience, l’organisation et les exigences de notre société. À cet égard, notre devoir est de libérer les zones occupées et de faire en sorte que notre peuple retourne sur ses propres terres et vive librement. En outre, il est de notre devoir le plus fondamental et le plus important en tant que YPJ de défendre ces terres et notre peuple contre les attaques en cours. À cet égard, l’objectif est d’être préparé dans tous les sens pour l’année prochaine et de répondre aux évolutions. Nous avons achevé nos préparatifs à un niveau important. Nous nous concentrerons sur l’achèvement des pièces manquantes. 

En ce qui concerne l’administration autonome, notre objectif est de protéger les expériences et les acquis qui ont émergé dans la sphère politique, sociale et en particulier en ce qui concerne les femmes de ces terres. Le modèle de solution qui a émergé avec la révolution du Rojava est un modèle de solution pour le Moyen-Orient, principalement pour la Syrie, car ce sont les zones où les conflits et les guerres sont le plus vécus. À cet égard, faisons de ce modèle un modèle exemplaire dans le monde entier en le renforçant et en le défendant davantage. Bien sûr, nous affirmons qu’il doit se développer sous la direction des femmes et des jeunes. Pour cette raison, nous devons faire connaître notre système existant au monde entier et le renforcer. Nous constatons que notre espoir est grand tant au niveau des acquis de 2020 que de celui de 2021. Plus les attaques sont intenses, plus la conscience et l’organisation sociale augmentent. Les attaques croissantes nous ont rendus plus forts. 

Sous la direction des femmes et des jeunes, nous pouvons dire que les femmes du monde entier devraient réussir en intensifiant davantage cette lutte. Cette année, nous devons faire connaître cette révolution dans le monde entier en garantissant la liberté du leader Apo, du peuple kurde et de toute la région. Nous nous battrons pour cela. Nous assumerons toutes nos responsabilités afin d’être dignes de nos martyrs qui ont donné leur vie pour toutes nos valeurs. (…)

ANF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

ELECTIONS | Les ambitions présidentielles américaines de Donald Trump s’évanouissent, au grand désespoir de certains Hongkongais

En premier lieu, Donald Trump a ratifié la loi hongkongaise sur les droits humains et la d…