Les Arméniens de France vont-ils réussir ce que les Kurdes n’ont pas réussi? Le gouvernement français annonce la dissolution des « Loups gris* », mouvement ultranationaliste turc bien implanté en France et dont ses attaques visant les Kurdes et des opposants turcs réfugiés en France durent depuis des années, sans que cela pose problème aux autorités françaises. Il aura fallu qu’Erdogan s’en prenne directement à la France en se faisant passer pour le défenseurs des musulmans de France en parallèle aux attaques anti-Arméniens des « Loups gris » dans les villes de Vienne, Décines et Dijon ces dernières semaines. 

Cette décision d’interdiction intervient dans un contexte de fortes tensions diplomatiques entre France et Turquie autour des questions liées à l’islamisme en France. La semaine dernière, l’association islamiste, BarakaCity, avait été dissoute par les autorités françaises après les attentats islamistes qui ont frappé la France ces dernières semaines, dont la décapitation de Samuel Paty. Les attaques violents visant les Arméniens de France depuis le début de la guerre azérie dans le Haut Karabakh n’ont fait qu’envenimer les relations franco-turques.  

Ce lundi 2 novembre, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé que l’organisation turque ultranationaliste « Loups gris » allait être interdite. La semaine dernière, l’association islamiste, BarakaCity, avait déjà été dissoute par les autorités françaises. Le président de l’association, Idriss Sihamedi a alors annoncé demander l’asile à la Turquie dans un tweet. 

La décision de dissoudre les «loups gris» turcs, représentés en Turquie par le parti fasciste MHP, membre de la coalition gouvernementale AKP-MHP, intervient à un moment de fortes tensions diplomatiques entre Paris et Ankara. En effet, le président Erdogan a pris comme prétexte les déclarations du président français Emmanuel Macron concernant les caricatures controversées de Mohammed après le meurtre de Samuel Paty. Le professeur d’histoire de 47 ans avait abordé le thème de la liberté d’expression en classe, en utilisant les caricatures de Mohammed. Le 16 octobre, il a été décapité par un islamiste de 18 ans près de son école en région parisienne. 

Les Frères musulmans ont également appelé au boycott de la France. 

Les Loups gris (Bozkurtlar en turc), officiellement connus sous l’appellation « Foyers idéalistes » (Ülkü Ocakları en turc), est une organisation armée ultranationaliste turque. Le mouvement est décrit comme néo-fasciste, anti-communiste, anti-grec, anti-kurdes, anti-arméniens, homophobe, antisémite et antichrétien. Il a des relations très étroites avec le Parti d’action nationaliste (MHP), dont il est présenté comme la branche paramilitaire.

Cet article est aussi publié sur Kurdistan au Féminin, sous license Créative Commons By-NC-SA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

ECONOMIE | L’Espagne sera la seule économie de l’UE qui n’aura pas retrouvé en 2022 son PIB d’avant la pandémie

En fait, selon les estimations de l'exécutif communautaire, l'Espagne sera le seul pays de…