Le coronavirus 2019 ou Covid-19 de l’acronyme anglais de COronaVirus Infectious Disease 2019, anciennement 2019-nCoV  apparu en décembre  2019 dans la ville de Wuhan en Chine s’est vite transformée en une pandémie à travers le monde, en touchant plus de trois millions de personnes avec un taux de létalité de pas moins de 4%.

Suscitant vite l’intérêt de l’opinion publique internationale en particulier des médias, cette pandémie fait objet d’un sujet incontournable et devient le mot le plus répandu au niveau des titres des journaux, jusqu’à devenir pour certains une rubrique à part entière.

Les médias à sonorité francophone, sans se bousculer, se ruent à présenter au public le terme COVID-19 d’une part du genre masculin, et parfois du genre féminin, ce qui n’a donc pas cessé de chatouiller la curiosité de certaines audiences.

A lire aussi: « Pourquoi les hommePourquoi les hommes sont plus vulnérables au coronavirus »

Devrait-on dire LE ou LA covid-19 ?

Le terme Covid-19 est formé à partir des syllabes co et vi empruntées au mot coronavirus, et de l’initiale du mot anglais disease, qui signifie «maladie». Le nombre 19 correspond à l’année d’apparition du virus chez l’être humain.

Par défaut, le mot Covid-19 désigné de genre masculin en faisant référence au virus qui est du genre masculin et aussi au coronavirus (masculin) qui ne soulève pour sa part aucun débat. Il faut cependant noter qu’aucune indication officielle n’a été donnée afin d’attribuer  le  genre masculin au terme Covid-19.

En février 2020, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a fait référence au mot Covid-19 sous une désignation masculine et les francophones en ont fait grand usage depuis, jusqu’à ce qu’en début de mars 2020, l’OMS a repris le terme et cette fois au féminin comme pour rendre justice aux québécois qui ont toujours soutenu que Covid-19 est du genre féminin en référence au terme anglais « disease » se traduisant par le nom féminin «  maladie ».

En effet, l’Office québécois de la langue française (OQLF) a soutenu que le terme Covid-19 est féminin puisqu’il s’agit d’un diminutif des termes anglais « coronavirus disease 2019 » (maladie à coronavirus 2019) et puisqu’il s’agit de la dénomination de la maladie et non du virus.

Mi-mars, les français se sont mis à leur tour à utiliser le terme Covid-19 au féminin, on ne peut donc pas dire pour l’instant que le féminin tend à supplanter le masculin quand il s’agit de Covid-19.

Les deux genres sont utilisés en attendant que l’Académie française puisse statuer sur la question.

Joseph LEANDRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

CUBA | Lada, Moskvich, Volga: des voitures soviétiques qui brillent dans les rues de Cuba

La première unité du cabriolet Zil, modèle 111, basée sur la Cadillac Fleetwood était un c…