Le président élu Luis Abinader a confirmé hier que le Bureau de la Première Dame n’existerait pas dans son gouvernement, mais il a déclaré que les programmes qui fonctionnent dans ce bureau se poursuivraient et pourraient être dirigés par les organisations correspondantes.

Interrogé après sa rencontre avec le président Danilo Medina, Abinader a déclaré que ce qui ne peut exister vient du bureau de la Première Dame, car c’est le poste occupé par son épouse, Raquel Arbaje, qui n’a pas été élue.

Abinader a indiqué que plus tard, il offrira de nouvelles informations sur le sujet.

L’épouse du président élu avait déclaré qu’il n’aurait pas de bureau, mais un bureau modeste pour canaliser les services, mais que les plans qui en découlent continueront, seulement maintenant les affectations seront faites aux ministères correspondants.

Parmi les programmes cités par Arbaje figurent le Center for Comprehensive Care for Disabilities (CAID) et le National Council for Disability.

Malgré le fait que Renée Klang de Guzmán, veuve de l’ancien président Antonio Guzmán, a été la première femme à occuper officiellement le poste de Première Dame, c’est le 10 septembre 2000 qu’a été créé par le décret numéro 741-00, le bureau de la Première Dame.

Traduit par Joseph LEANDRE

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

SYRIE | Assassinats en série à DEIR-EZ-ZOR

Au cours des 2 dernières semaines, un médecin, 2 civils, 2 membres de sécurité intérieure …