Des combats continus au Tigré dans le nord de l’Ethiopie, dont des frappes aériennes, entravent les moyens de distribution d’aide humanitaire, a averti vendredi le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« Les combats près d’Abala, à la frontière entre le Tigré et l’Afar, entravent notre capacité à acheminer de l’aide dans le Tigré. Il n’y a aucune livraison d’aide dans le Tigré depuis le 14 décembre (dernier) », selon l’OCHA.

Ces frappes se sont intensifiées dans plusieurs zones de cette région depuis le début de l’année, faisant d’éventuelles victimes civiles, a-t-il indiqué. Les partenaires humanitaires de l’ONU ont par conséquent temporairement suspendu leurs opérations dans le nord-ouest du Tigré, à l’exception de la ville de Shire.

Aucun camion-citerne n’a atteint le Tigré depuis le 2 août, a-t-il rappelé, indiquant que les organisations humanitaires n’avaient pas suffisamment de carburant pour distribuer leurs stocks alimentaires déjà limités dans cette région. Cent camions par jour sont nécessaires pour apporter de l’aide au Tigré, ont répété à plusieurs reprises les humanitaires.

Toutefois, dans d’autres régions éthiopiennes que le Tigré, l’aide humanitaire s’est renforcée à l’heure où de plus en plus d’entre elles deviennent accessibles. L’ONU et ses partenaires humanitaires ont ainsi fourni de la nourriture à plus de 250.000 personnes la dernière semaine.

Dans la région de l’Afar, à l’est du Tigré, l’aide humanitaire se poursuit avec quelque 330.000 personnes ayant reçu de la nourriture lors de la phase de distribution en cours, a indiqué l’OCHA.

Plus de 47.000 personnes ont par ailleurs reçu des abris d’urgence et des produits non alimentaires au cours de la semaine passée, a poursuivi le bureau. Selon les estimations, des centaines de milliers de déplacés ont pu retourner chez eux ces trois dernières semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

ONU FEMMES | 1 femme sur 10 dans le monde vit dans l’extrême pauvreté

Plus de 100 millions de femmes et de filles pourraient sortir de la pauvreté si les gouver…