Une étude publiée par l’Institut Valencien de l’Infertilité (IVI) révèle quel type de patients le plus protégé du coronavirus. L’Institut a publié une étude multicentrique montrant que les patients de groupe sanguin 0 positif et Rh positif jouissent d’une meilleure protection contre le covid-19. Ce travail a été réalisé avec un échantillon de 6 140 patients et a été présenté dans la dernière édition de l’ASRM (American Society for Reproductive Medicine).

Ce n’est pas le premier rapport réalisé sur ce sujet. En fait, le magazine Blood Advances a publié un article dans lequel il est rapporté que le risque d’infection au covid-19 peut varier en fonction du groupe sanguin: les personnes de type O peuvent présenter le risque le plus faible, tandis que celles de type A et AB auraient un risque plus élevé.

Dans l’étude de IVI, on observe que l’incidence de la maladie (à savoir des patients ayant présenté un anticorps positif, qu’il s’agisse d’IgM ou d’IgG) était plus faible chez les patients du groupe 0, «constatant de manière significative que le groupe Rh négatif était plus fréquent chez ceux infectés, ce qui est contraire à ce qui avait été publié précédemment », selon le Dr Antonio Requena, directeur médical de l’IVI. Cependant, les individus de Rh négatif se sont avérés avoir un risque d’infection légèrement plus élevé que les individus de Rh positif.

«L’idée que le groupe sanguin peut avoir une certaine valeur pronostique par rapport au covid-19 est intéressante, même si nous sommes encore dans une phase très précoce où il est urgent de déterminer d’abord si cette association est réelle», déclare Christopher Latz, co-auteur de l’une des études les plus récentes sur le sujet.

Cependant, ces données ne démontrent pas une association significative entre le groupe sanguin et l’intubation et/ou le décès chez les patients atteints de covid-19, donc, selon Latz, pour le moment, le groupe sanguin ne doit pas être utilisé comme un facteur définitif pour identifier le plus grand ou un risque plus faible de développer cette maladie de manière sévère, selon les mêmes sources.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

SANTE | Vaporisations vaginales: connaissances ancestrales oubliées pour la santé des femmes

Les règles douloureuses affectent les femmes de tous âges, les poussant parfois à arrêter …