Les autorités dominicaines ont démantelé un réseau de trafic de migrants qui a des ramifications dans les Caraïbes et en Espagne, a rapporté lundi la Direction Générale de Migration (DGM).

Les autorités ont détenu une femme identifiée comme Silenny Méndez Medina, qui avait l’intention de partir de Saint-Domingue pour se rendre à Barcelone accompagnée d’un groupe de jeunes munis de faux documents, a déclaré le directeur général des migrations, Enrique García, dans un communiqué.

Selon les enquêtes, ces personnes étaient en possession de documents de voyage falsifiés en Espagne sous la complicité d’un réseau d’inspecteurs de l’immigration à l’aéroport international Las Américas, à Saint-Domingue, afin de pouvoir quitter le pays avec des passeports et de fausses résidences espagnoles.

Suite à leur arrestation, Méndez Medina et les jeunes ont été transférés aux bureaux de la Direction Générale des Migrations pour la suite des enquêtes.

L’arrestation du groupe a eu lieu le vendredi 28 août et ses membres ont été mis à la disposition du ministère public le lendemain, selon la note.

Un porte-parole de la DGM a déclaré que, comme l’enquête est en cours, aucune autre donnée ne peut être fournie sur le gang ni spécifier le nombre de détenus.

Dans le communiqué, le directeur de la DGM a averti que les autorités sont sur les traces du reste des membres du groupe mafieux, bien qu’il n’ait pas fourni plus d’informations sur le groupe ou ses membres.

La lois sur le trafic de migrants et la traite des personnes punit de dix à 15 ans de prison et des amendes comprises entre 150 et 250 fois le salaire minimum (environ 35000 et 58000 dollars au taux de change actuel) toute forme d’entrée ou de sortie illégale de personnes vers le pays, soit comme destination ou origine, soit comme transit vers un autre pays, sans se conformer aux exigences légales.

Traduit par Joseph LEANDRE

Cliquez ici pour lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

SYRIE | Assassinats en série à DEIR-EZ-ZOR

Au cours des 2 dernières semaines, un médecin, 2 civils, 2 membres de sécurité intérieure …