L’activiste des droits des femmes, Rüya Kurtuluş prévient que des développements comme ceux en Afghanistan pourraient également menacer la Turquie, ajoutant que les Talibans et le régime turc d’AKP sont des frères partageant la même mentalité. 

Avec la conquête de l’Afghanistan par les talibans, les femmes et les personnes LGBTI+ sont particulièrement menacées. L’appel à l’aide des femmes, qui se souviennent encore de la cruauté des talibans, a atteint l’opinion publique mondiale. Les femmes à travers le monde ont fait preuve de solidarité. Les organisations de femmes en Turquie y compris les régions kurdes ont organisé plusieurs rassemblements de solidarité avec les femmes afghanes. L’une de ces organisations de femmes est la Campagne pour la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul. Rüya Kurtuluş de la campagne a commenté les développements en Afghanistan et les conséquences possibles pour la Turquie et le Kurdistan du Nord dans une interview accordé à l’agence ANF. 

« Personne ne croit que les talibans ont changé »

Kurtuluş a rappelé qu’il y a vingt ans, les États impérialistes s’étaient lancés sous le slogan « Nous libérons l’Afghanistan et l’Irak », mais ont contribué à plusieurs reprises à la reproduction des talibans et d’autres éléments islamistes réactionnaires par leur politique de guerre. Elle a noté que le peuple afghan en a particulièrement souffert. Maintenant, le gouvernement a de nouveau été remis aux talibans, et personne avec des attitudes d’opposition, en particulier les femmes, n’est à l’abri de tout danger.

Kurtuluş a souligné que les talibans ont immédiatement enlevé les photos de femmes sur les murs, détourné les femmes de leur travail et les ont forcées à se voiler. Dans une telle situation, la déclaration des talibans « Nous respectons les droits des femmes » ne pourrait être qu’une tromperie du public, a-t-elle fait remarquer.

Surtout dans les médias d’État turcs, le conte de fées des « talibans modérés » s’est répandu. Kurtuluş a souligné que personne ne croit à ce discours et a ajouté : « Ne laissez personne vous dire que les droits des femmes sont garantis en Afghanistan. Les femmes afghanes de notre pays ne croient pas de telles choses non plus. De toute façon, elles demandent de l’aide à chaque occasion sur les réseaux sociaux et disent ‘La communauté internationale nous a laissé tomber, nous n’avons aucune sécurité’. »

« Le gouvernement turc s’ingère dans la vie des femmes »

La militante des droits des femmes a averti que les femmes en Turquie sont également en danger, compte tenu de la politique du régime AKP/MHP. Le régime d’un seul homme s’immisce dans la vie des femmes à travers les fatwas de l’autorité religieuse Diyanet, promeut ouvertement le mariage des enfants, récompense les auteurs de féminicide par des peines réduites, et s’est engagé dans cette direction avec son retrait de la Convention d’Istanbul et la remise en cause de l’article 6284. Commentant les déclarations du gouvernement telles que « Les croyances des talibans ne contredisent pas les nôtres », a déclaré Kurtuluş : « Nous pouvons observer cela dans nos propres vies. Il y a un gouvernement en Turquie qui interfère dans la vie des femmes, confine les femmes à la famille et dit que c’est leur devoir de donner naissance à des enfants. Bien sûr, dans la pratique, il y a une différence avec ce que font les talibans, mais en tant que femmes en Turquie, nous vivons dans le même danger et risque. En ce sens, notre vie ici n’est pas facile, et elle devient de plus en plus difficile. »

« Les régimes réactionnaires seront écrasés par la résistance des femmes »

Kurtuluş critique également le parti d’opposition CHP et considère la campagne «La frontière signifie l’honneur» du CHP comme une expression de racisme. Elle a déclaré que le meurtre d’une famille kurde à Konya et les attaques contre les réfugiés à Ankara faisaient partie de l’aggravation du climat raciste dans le pays. Elle a fait remarquer que ce n’est que grâce à la solidarité entre les peuples et en particulier les femmes que des régimes comme les talibans et le racisme peuvent être renversés. « En fait, la résistance des femmes continue malgré toutes les conditions, et l’espoir conduit à une expansion de la lutte », a dit l’activiste qui a conclu ainsi: « Nous savons que ces dictatures en Palestine, en Irak, en Syrie et maintenant en Afghanistan seront écrasées par la résistance des femmes. Ce qui est fait à l’un de nous est fait à nous tous. ces systèmes de charia, ces systèmes religieux, racistes, régimes autoritaires et fascistes. Cette région en regorge d’exemples. Nous voulons nous souvenir de ces exemples et entrer dans l’histoire. Si nous nous donnons la main, nous serons sûrement plus fortes et créerons un avenir meilleur. »

ANF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

TURQUIE | Poursuite des procès de meurtre des journalistes Jamal Khashoggi et Musa Anter

Au cours des deux dernières audiences, le tribunal a rejeté les demandes de la fiancée de …