Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a annoncé lundi la création d’un comité indépendant chargé d’évaluer la « neutralité » de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

Cette décision fait suite aux accusations d’Israël selon lesquelles 12 membres du personnel de l’organisation ont été impliqués dans des attaques menées par le groupe terroriste palestinien Hamas le 7 octobre.

La commission sera dirigée par l’ancienne ministre française des affaires étrangères, Catherine Colonna, et travaillera avec l’Institut Raoul Wallenberg en Suède, l’Institut Chr. Michelsen en Norvège et l’Institut danois des droits de l’homme.

Le groupe de travail, qui commencera ses travaux le 14 février, évaluera si l’Unrwa « fait tout son possible pour garantir la neutralité et répondre aux allégations de violations graves lorsqu’elles se produisent ».

Un premier rapport intermédiaire est attendu pour la fin du mois de mars et un rapport final pour la fin du mois d’avril, selon une déclaration du secrétaire général, qui précise que la « coopération des autorités israéliennes » sera « essentielle au succès de l’enquête ».

L’examen externe sera réalisé parallèlement à l’enquête actuellement menée par le Bureau des services de contrôle interne (BSCI) des Nations unies.

DW

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

UKRAINE | Plus de 8 millions de femmes et de filles auront besoin d’une aide humanitaire en 2024

Depuis le début de l’invasion de grande envergure par les Russes, environ 3 238 femmes et …