A mesure que les manifestations Black Lives Matter qui ont suivi le meurtre de George Floyd aux Etats-Unis évoluaient en mouvement anti-raciste mondial, des groupes à travers le monde ont voulu traduire le slogan protestataire dans leurs propres langues.

Mais la tâche est parfois malaisée. Les médias sociaux chinois ont connu de multiples débats sur la traduction la plus appropriée de “Black Lives Matter” [rendu en français par “Les vies noires comptent”, ou “La vie des Noirs compte”, NdT]. La confusion a contribué, peut-être involontairement, à la propagation du discours raciste dans les communautés de langue chinoise.

La traduction la plus répandue du mot-clic #blacklivesmatter ou #BLM en chinois est #黑命貴, signifiant “les vies noires sont chères” ou “les vies noires sont précieuses”.

Mais décrire la vie de quelqu’un comme chère en chinois est généralement compris que la personne en question appartient à une classe sociale privilégiée, comme l’ont fait remarquer quelques internautes :

« Side note, the translation’黑命贵’ works for right wing xenophobic agenda (didn’t know who coined it), for ‘贵’ literally means ‘precious’ and ‘valuable’, and it’s used to spread the misinformation that BLM is about ‘black lives value more than other’« 

— 铪锶合金 (@thundy2002) June 9, 2020

« Note en marge, la traduction ‘黑命贵’ convient aux arrières-pensées de la droite xénophobe (je ne sais pas qui l’a forgée), car ‘贵’ signifie littéralement “précieux” et “de valeur”, et elle est utilisée pour propager la mésinformation que BLM est à propos de “les vies noires valent plus que les autres”.« 

Des alternatives ont été proposées, comme #黑人的命也是命 (“les vies noires sont aussi des vies”), #黑人同命 (“les Noirs vivent la même vie”), et #黑命攸關 / #黑人生命攸關 (“‘la vie des Noirs compte/les vies noires sont la question”), mais sont peu utilisées.

Au lieu de quoi, c’est la traduction fallacieuse qui paraît avoir pris. @SlowZhu, un internaute qui suit et soutient la contestation à Hong Kong, a constaté qu’elle est même apparue dans un débat sur Netflix, et il a exhorté l’émission à la modifier :

« Here’s the @netflix translation in simplified Chinese for BLM in @patriotact. 黑命贵 doesn’t mean black lives matter in Chinese, but applies that black lives matter more or only black lives matter. It’s not a secret that Asian communities hold certain type of images of black ppl. pic.twitter.com/613zTvQGMx« 

— ((走马困))😈 (@SlowZhu) July 16, 2020

« Voici la traduction en chinois simplifié de BLM sur l’émission @patrioticact de Netflix. 黑命贵 ne signifie pas les vies noires comptent en chinois, mais laisse entendre que les vies noires comptent plus, ou que seules les vies noires comptent. Ce n’est pas un secret que les communautés asiatiques portent certains types d’images des personnes noires. »

« As a bilingual user, knowing the harm “黑命贵” creates, I urge ppl who understand this issue to ask @netflix Please audit the simplified Chinese subtitles, please check the misleading/racist translations. Words matter, #BLM« 

— 小镇做题🐷 (@SlowZhu) July 16, 2020

« En tant que bilingue, connaissant le mal que fait “黑命贵”, j’invite les personnes qui comprennent ce problème à demander à Netflix de bien vouloir réviser les sous-titres en chinois simplifié, et de vérifier les traductions trompeuses et/ou racistes. Les mots comptent. #BLM »

La traduction “黑命贵” a été largement utilisée au sein de la diaspora chinoise, notamment les médias anti-PCC comme Epoch TimesBannedbook.orgAboluowang.com, et par les dissidents chinois de l’après-1989.

Quand l’étiquette chinoise #黑命貴 apparaît sur Twitter, le contenu inclut habituellement des opinions négatives sur le mouvement BLM.

Par exemple, une vidéo apparue en haut des résultats d’une recherche pour #黑命貴 dépeignait la scène violente d’un homme à la peau sombre tabassant une femme chinoise à Guangzhou. La vidéo était étiquetée avec #BLM et en chinois #黑命貴 (“les vies noires sont chères”), #黃命賤 (“les vies jaunes sont bon marché”), et #廣州 (“Guangzhou”).

De nombreux tweets utilisant cette étiquette, tel celui-ci de @Sumerian0 du 7 août et cet autre de @lamfromorient du 5 août, ont rencontré un écho chez les soutiens de la théorie complotiste droitière selon laquelle les manifestations BLM sont organisées par les Antifa, que le président étasunien Donald Trump a menacé de désigner “organisation terroriste”.

Le flux de discours #黑命貴 (#les vies noires sont chères) sur les médias sociaux chinois ont donné aux communautés de langue chinoise dans le monde l’impression que les Américains d’ascendance chinoise ne soutiennent pas la protestation BLM.

Nombreux sont pourtant les jeunes Sino-Américains à prendre des initiatives dans leurs communautés contre le racisme anti-noir, en proposant des stratégies pour discuter du problème à l’intérieur de leurs familles, et participer aux manifestations aux USA et à travers le monde :

« Happy Juneteenth Day! We are joining today’s #JuneteenthDay event at City Hall New York. « #chineseforblacklives #asiansforblacklives #yellowperilforblackpower pic.twitter.com/CsmuHcd1p8

— ChineseForBlackLives (@chineseforblac1) June 19, 2020

« Heureux Juneteenth Day ! Nous participons à l’événement @JuneteethDay d’aujourd’hui au City Hall (Mairie) de New York. » #ChinoisPourLesViesNoires #AsiatiquesPourLesViesNoires #JaunesPourLesViesNoires

From seadyke :”#Chinese4BlackLives join the movement and be the change! None of us are free until all of us are free! #blacklivesmatter” pic.twitter.com/5idhlv0lvU

— ChineseForBlackLives (@chineseforblac1) June 13, 2020

De Seadyke (une marque de thé vert, NdT) #ChinoisPourLesViesNoires rejoignez le mouvement et soyez le changement ! Aucun de nous ne sera libre tant que nous ne serons pas tous libres ! #blacklivesmatter

HK protestor are in line with BLM,
#BlackLivesMatter

人命攸關,豈可視人命如草芥?#黑人生命攸關 #黑人命非草芥

« We Hong Kongers are against #PoliceBrutality « . pic.twitter.com/43cr5fZFWo

— I 🆁🅴🅱🅴🅻🧢我反抗😷ergo sum🌈故我在🌊Ⓐ🔭🏝 (@LynxEvil721) July 28, 2020

Les protestataires de HK sont en accord avec BLM.

« Des vies humaines sont en jeu, comment pouvez-vous voir des vies humaines comme des mauvaises herbes ?« 

« Nous Hongkongais sommes contre les violences policières.« 

Creative Commons License
Photo de Oiwan Lam

Ecrit par Oiwan Lam

Traduit par Suzanne Lehn

Cet article est déjà publié sur Global Voices et est republié ici dans le cadre d’un accord de partenariat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

ECONOMIE | L’Espagne sera la seule économie de l’UE qui n’aura pas retrouvé en 2022 son PIB d’avant la pandémie

En fait, selon les estimations de l'exécutif communautaire, l'Espagne sera le seul pays de…