La communauté kurde d’Italie exprime sa solidarité avec Domenico Lucano, alias Mimmo. L’ancien maire de Riace en Calabre (sud de l’Italie) a été condamné à plus de 13 ans de prison pour avoir fourni des maisons abandonnées à des migrants. 

« J’ai passé ma vie à défendre des idéaux, à me battre contre les mafias. Je me suis toujours mis du côté des déshérités, des réfugiés qui ont débarqué. J’ai imaginé que je pouvais contribuer à la rédemption de ma terre. Je dois prendre acte que c’est fini. » 

La communauté kurde en Italie exprime sa solidarité avec Mimmo Lucano. L’ancien maire de Riace a été condamné à plus de 13 ans de prison pour avoir fourni des maisons abandonnées à des migrants. 

L’ancien maire est un symbole de la culture de l’accueil, de la solidarité et de l’intégration sociale, selon un communiqué publié samedi par le centre d’information kurde. Mimmo Lucano, lauréat du prix Dresde de la paix 2917, a été condamné jeudi à une peine de 13,é ans de prison pour « abus de pouvoir, constitution d’une organisation criminelle et complicité d’immigration clandestine ainsi que pour escroquerie, extorsion, faux, usage de faux… Avec leur verdict, les juges sont allés bien au-delà de la demande du parquet, qui avait requis près de huit ans de prison. 

Lucano a été maire de la petite ville de la côte sud de la Calabre de 2004 à 2018 et avait fourni des maisons abandonnées de résidents émigrés à des centaines de migrants dans le district reculé de Riace Borgo, dans l’arrière-pays vallonné. 

Le Centre d’information kurde d’Italie déclare: « Lucano a commencé en 1998 avec un groupe de 200 Kurdes qui avaient fui la guerre menée par l’État turc contre le peuple kurde et la dure répression du régime d’Ankara et avait débarqué sur la côte italienne. Il ouvre les maisons abandonnées de la ville de Riace et accueille des réfugiés kurdes privés des droits et libertés les plus élémentaires afin de retrouver leur dignité humaine tout en initiant la renaissance d’un territoire marqué par la pauvreté.

Il a toujours été proche du peuple kurde et n’a jamais hésité à se dresser contre le régime autoritaire de la Turquie et pour la liberté de notre peuple, comme ce fut le cas récemment avec l’attaque contre le modèle de confédéralisme démocratique au Rojava. Nous exprimons notre solidarité avec Mimmo et nous sommes sûrs que son cas sera résolu positivement et la valeur de son projet d’intégration et de solidarité entre les peuples sera reconnue. » 

Lucano et son équipe de défense ont évoqué un « incident inouï » après l’annonce du verdict et ont déclaré qu’ils feraient appel. Les avocats de Lucano avaient fait valoir que l’ancien maire était « ontologiquement incapable » de s’enrichir au détriment d’autrui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

TURQUIE | Poursuite des procès de meurtre des journalistes Jamal Khashoggi et Musa Anter

Au cours des deux dernières audiences, le tribunal a rejeté les demandes de la fiancée de …