En deux semaines, de nombreux assassinats visant les forces arabo-kurdes et des civils ont eu lieu dans la région de Deir ez-Zor, dernier fief de DAECH / ISIS libérée par les forces démocratiques syriennes (FDS) en mars 2019. 

« Ayman al-Maeidi, un soldat des FDS, a été abattu par des hommes masqués à Sweidan, Deir ez-Zor, le samedi 20 novembre.

Au cours des 2 dernières semaines, un médecin, 2 civils, 2 membres de sécurité intérieure (Asayish) et 2 soldats des FDS ont été tués dans 6 attaques différentes. Les cellules dormantes de l’Etat islamique sont probablement à l’origine de la plupart de ces attaques »,écrit RIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

LITTERATURE | « S’élever au milieu des ruines, danser entre les balles » lauréat du Prix HiP 2021

Le Prix HiP du livre de photographie 2021 dans la catégorie « Reportage et Histoire » a ét…